Gombert.story

Gombert.story

Positions des cloches

Origines des cloches

Cloche n° 1 Julienne Marie 1965 Parrain : Jean Baptiste Julien Pignol Marraine : Marie Avierinos

Cloche n° 2 1889 Parrain : Odo(n) de Samatan Marraine : Rose Boyer

Cloche n° 3 Régine Louise 1965 Parrain : Louis Olive Gavot Marraine : Régine de Gombert

Cloche n° 4 Lazarine Marie 1965 Parrain : Lazare Albergne Marraine : Marie Mouren

Cloche n° 5  Campanile 1756 Sonne les heures

La France était en guerre contre une forte coalition.

La Convention Nationale (1792-1795), dans son décret n° 1256 du 23 juillet 1793, ordonne que les cloches des églises et chapelles de France soient déposées pour être fondues et puissent servir à la confection des canons (*).

Cependant, il précise aussi : « La Convention Nationale décrète qu'il ne sera laissé qu'une seule cloche dans chaque paroisse ; que toutes les autres seront mises à la disposition du Conseil exécutif, qui sera tenu de les faire parvenir aux fonderies les plus voisines dans le délai d'un mois pour y être fondues en canons ».

(*) Il était donc prévu de fondre toutes les cloches des clochers des villages......, mais la vie paysanne s'en serait trouvée perturbée, en l'absence de repères sonores rythmant la journée. Celles des campaniles ont pu être conservées.

Nombre des cloches des églises de France furent également décrochées et fondues pour être transformées… en monnaie ! Une grande partie de la monnaie d'alors s'était retrouvée à l'étranger, suite à l'émigration de contre-révolutionnaires nantis...

L'Assemblée Nationale a décidé le 11 juin 1790 (*), de faire décrocher les cloches des églises, devenues biens nationaux, dans l'idée d'utiliser leur métal pour frapper des monnaies de petite valeur faciale.

100.000 cloches seront ainsi décrochées en 1792

Les "sans culottes" révolutionnaires avaient le sobriquet de "Manjo-campano" (Mangeurs de cloches)

(*) Louis XVI est mort le 21 janvier 1793

 

Monnaie frappée à partir de cloches - Monnaie de confiance - 2 sols

Rabaiet

Coup de cloche qui indique que la messe va commencer

" Souna lou rabaiet " : Sonner pour ramasser les fidèles. Tinter la messe.

Source : Frédéric Mistral

Nougat

Le nougat est un des mets sacramentels de la fête de Noël en Provence, et les volées de cloche qui annoncent cette solennité sont nommées par le peuple : la campano dou nougat.

Nota. le " Nougat de Paris " était le Pain d'Épice...

Source : Frédéric Mistral

Secret d'Histoire

Erreur de fonderie

Lors de la fabrication de la cloche n° 2, offerte par le baron Odon de Samatan, un oubli malencontreux s'est produit. La cloche est marquée "ODO DE SAMATAN".

Surprise passée, une main anonyme a rectifié l'ortographe en rajoutant le "N" à l'aide d'un poinçon.

 

Noter le "N" poinçonné.

Clin d'oeil !

La cloche du campanile de Château Gombert sonne les six coups de six heures du soir, en six secondes.

Combien de temps met-elle à sonner les douze coups de midi ?