Gombert.story

Gombert.story

La Salle de Spectacle

Une salle de spectacle fut créée, route de Château Gombert à saint Mitre, au N° 8 Chemin de Château Gombert (géod. 43°51'5.8" N - 5°26'4.2" E)

1959

C’est à Marseille dans le village de Château Gombert, banlieue verte de la cité Phocéenne que Robert & Jacqueline Bonnaud trouvent leur bonheur. Ils rachètent le cinéma.

Très vite au cinéma, s’adjoindra une Pizzeria Crêperie. Souvenirs de Robert organisant le ramassage dans les rues de Château Gombert avec une camionnette aménagée de sièges pour accompagner les jeunes filles du village dont les parents ne souhaitaient pas qu’elles sortent seules !

1960

Robert Bonnaud débute les travaux. Il transforme un poulailler en discothèque à savoir que les 65 m² offrent à présent une capacité de 200 personnes !

Puis le cinéma avec balcon et orchestre va être coupé en deux partie : " l’Etoile Club " est né. Mais la taille de la structure pose déjà des problèmes en raison d’une forte affluence.

Le 17 octobre 1963 lors de la sortie du film " D’ou viens tu Johnny ", le site sera même évacué en raison du trop grand nombre de spectateurs.

Pas de souci pour le nouveau propriétaire Robert Bonnaud ( né le 6 décembre 1921 ). Il suffit de creuser pour obtenir en sous-sol la discothèque tout en maintenant à l’étage le cinéma. L’établissement va être agrandi pour devenir un grand dancing.

C’est la génération des 16 à 20 ans qui vient dans l’établissement ! Un établissement qui prend de l’importance. Robert Bonnaud est d’ailleurs invité comme membre du Jury au Midem de Cannes.

Cette année là passe un jeune chanteur jugé trop " mielleux " et dont Robert  Bonnaud sera l’un des seuls membres du jury à encourager. Il s’agissait de Mike Brant

De " l’Etoile Club " au " Savo Ciné " en passant par le " Bataclan ", la salle de Château Gombert à Marseille vivra de beaux jours.

Ce lieu existe toujours. Devenue d’abord une salle des fêtes pour les mariages, l’étage a été ensuite aménagé pour réaliser au cours de l’été 2006 un laboratoire d’analyse médicale ; et l’ancienne discothèque permettait l’organisation de lotos… Une évolution au fil du temps : de nombreux temps forts, dont le passage d’artistes comme Sylvie Vartan, Tino Rossi, Michel Fugain, les Charlots, Carlos

 

Secret d'Histoire

1951

Après plus de 10 ans d’interdiction, les apéritifs anisés sont de nouveau " libérés ". Robert Bonnaud s’oriente dans la production d’alcool, plus exactement de spiritueux.

Concoctant un mélange, Robert lance " l ‘Antoinis, le pastis qui glisse ! ".

Cette recette est transmise à un ami proche, qui en fera la formule du 1er Pernod 51, appelé ensuite " Pastis 51 " en 1954, pour éviter la confusion avec " Pernod 45 "’ ( ici le degré d’alcool…).

Source : En hommage à sa famille...

" Je ferai de mon mieux pour continuer ton rêve Pépé. J’ai beaucoup perdu ce 21 juin 2000. Un grand-père, un père, un idole, un maître à penser…. Je me battrai avec les armes que tu m’as donné, la Foi, l’Honnêteté, le Courage, l’Amour des autres et surtout la Passion et la Persévérance… Hugo est fait à ton image et continuera ce que tu étais. Parler de toi c’est te faire exister. Je t’aime "

Sophie

Source : Famille Bonnaud - Robert Bonnaud

Source Maps.google

Cinéma transformé en garage au sortir de Plan de Cuques

L'ancien cinéma de Plan de Cuques