Gombert-story

Gombert-story

BLASON D'ORIGINE

Il ne fait aucun doute que le blason mentionné par Nostradamus (*), était celui des Gombert ( non pas ceux installés à Albaron, mais celui déposé officiellement par Jean Henri de Gombert à Dromon des Alpes...)

Tous les indices convergent vers une famille venue depuis l'autre coté des Pyrénées : exil forcé, émigration volontaire ?... nul ne sait.

" En septembre 1464, les nobles accusent Henri IV, roi de Castille, de donner les offices publics à des individus de basse extraction. ils mettent aussi en doute la légitimité de l'infante Jeanne.  Une partie de la noblesse lui reste fidèle."

Certains prennent le parti de s'exiler...

A l'évidence, ce blason a une symbolique forte.

Il ne représente en aucune façon une quelconque histoire particulière à un individu : prononciation phonétique du nom, reconnaissance particulière d'un acte de bravoure (croisade)...

Par nature, et bien avant que la signification en soit complètement dévoyée par des nouveaux "nobles", des confréries..., le blason était en quelque sorte une forme de "traçabilité" de famille(s). Dans certains cas, deux blasons, ou plusieurs, pouvaient être réunis en un seul, suite à d'importantes unions (Cf. article en suivant)

Le blason des " Gombert " (nous reprenons ici la forme écrite de Nostradamus), n'est qu'une réminiscence de la terre d'origine ; une façon de rappeler l'antériorité.

Les figures font référence à :

Un lion "rampant", représentant le royaume de Léon (en Espagne),

Une tour surmontée de trois tours, représentant le royaume de Castille, (en Espagne).

Au final, l'association des deux sera reprise sous la seule couronne de Castille.

Les figures sont placées aux mêmes endroits. Seules, les couleurs ont été changées.

On notera que :

- en aucun cas, l'Armorial d'Hozier ne fait référence à un blason relevant de royaumes, attribué à une famille, autre que celui des Gombert ......

- Plusieurs familles "Gombert" possédaient leurs propres armes (Cf. diaporama suivant). Liste non exhaustive....

(*) Le Nostradamus, César, auquel il est fait référence, est le fils de Michel, l'Astrologue.

Blason de Castille et Léon

Blason des (De) Gombert - Les meubles sont inversés à ceux d'Espagne. Les émaux ne sont pas en accord. La tour ne possède pas la tourelle centrale plus haute

Blason par destination

Le blason est l’art d’expliquer par des termes propres, les marques de noblesse, de souveraineté et de dignités, autrement dit les armoiries.

 Les meilleurs écrivains les ramènent à trois principales, qui sont :

- les armoiries de famille, héréditaires et perpétuelles

Nota. les armoiries de famille comprendront :

Les armes de concession, formées de quelques pièces du blason d’un souverain et accordées en récompense d’une action remarquable ou d'un service éminent. La Pucelle d’Orléans reçut un lys dans ses armoiries, en souvenir de sa valeur, et comme un symbole de reconnaissance.

Nos rois concédèrent également des lys à un grand nombre de familles. En Provence, ou compte les Cambis, les Coradet, les Gilles, les Gombert, etc., qui portent cet emblème sur leurs blasons.

Les armes d'alliance et de substitution, qui sont celles ajoutées par une famille pour faire connaître les alliances contractées par un mariage, ou celles substituées par donations ou clauses testamentaires. Généralement on imposait à l’adopté la condition de prendre les armes du donataire.

- les armoiries de souveraineté, particulières aux royaumes, états, villes ou terres titrés

- les armoiries de dignité, inhérentes à certaines fonctions

Les armoiries parlantes, formées de quelques figures qui font allusion au nom de celui qui les porte. Ce sont les armes les plus nobles et surtout les plus anciennes.

Source : BnF - extraits de la Revue de Marseille

Source : Google - Revue de Marseille 1850

Source : BnF - Le Magasin pittoresque 1834

Récapitulatif des armoiries des " de Gombert" données par les généalogistes

Descriptions des principaux blasons des Gombert.

Disposition une : Écartelé, aux 1 et 4 d'azur au lion d'or, aux 2 et 3 de gueules à la tour donjonnée de trois pièces d'or (*),

Devise : STABUNT, ME CUSTODE : "ILS RESTERONT DEBOUT, SOUS MA GARDE" (*)

Source : L'État de la Provence dans sa noblesse T.2 1593 & Nobiliaire du Département des Bouches du Rhône 1863

Disposition deux : Écartelé, aux 1 et 4 de gueules, à un lion d'or ; aux 2 et 3, d'azur à un château sommé de trois tours d'or.

Sources : Bnf : Recueil d'armoiries des Maisons Nobles de France - H. Gourdon de Genouillac. 1860.

Bnf : Noblesse de France Oscar de Bessas de la Mégie 1865.

D'autres mentionnent la présence :

1) D'un lys sur le blason des Gombert de Provence, concédé par le roi (arme de concession). Origine de l'apport non connue..

Source : La Revue de Marseille 1839.

2) De trois lys sur le blason des Gombert de Provence. D'azur, au lion d'or, écartelé de gueules, à un château d'or, sommé de trois fleurs de lis du même. Origine de l'apport non connue..

Remarque : la tour donjonnée de trois tours, est remplacée par un château surmonté de trois fleurs de lys. (Cf Document Genweb en suivant)

Sources : Bnf. Grand Dictionnaire Universel du XIXème siècle - Larousse. Revue de Marseille - 1839.

Nostradamus décrivait en 1614, un blason des Gomberts d'Alberon (Arles) : d'Or au lion rampant, écartelé de gueules à une tour.

Source : Bnf. Histoire et Chronique de Provence.

A noter : Dans son Histoire Généalogique & Héraldique de 1827, le Chevalier de Courcelles mentionne une grande variété de blasons, tous liés à des "de Gombert".

(*) En 1933, seules, les familles de Gombert, originaires de Sisteron et d'Arles sont répertoriées porteuses des armes de Gombert (Tours et lions).

Source : Archives Ouest Provence - Armorial de la Provence & du Comtat Venaissin. Séverin Icard 1933.

Il y est ainsi répertorié deux blasons différents, attribués aux Gombert :

Formulation 1 Gombert de Sisteron :

" IX - d vel a 1247 a vel c - c 2117 a "

IX (écartelé 1&4 semblables - 2&3 semblables)

d (1&4 fond d'azur)

vel (ou alors)

a (1 & 4 fond or)

1247 (lion rampant à tête de profil non couronnée)

a (de couleur or)

vel (ou alors)

c (de couleur gueules)

c (2&3 fond de gueules)

2117 (une tour donjonnée de 3 tours, l'une à côté de l'autre. Celle du milieu plus haute)

a (de couleur or).

Rappel : " vel " : signification latine : "ou alors".

Il s'agit d'une possibilité de trouver, pour une même famille, des blasons identiques, avec des couleurs différentes (A)

Formulation 2 - Gombert d'Arles, seigneurs d'Alberon :

" IX - a 1247 c - c 2093 b "

IX (écartelé 1&4 semblables - 2&3 semblables)

a (1&4 fond or)

1247 (lion rampant à tête de profil non couronnée)

c (de couleur gueules)

c (2&3 fond de gueules)

2093 (une tour non donjonnée crénelée)

b (de couleur argent).

Source : BnF - Armorial de Provence - Séverin ICARD 1933

Jean-Henri de Gombert, seigneur de Dromon et de Saint Genies, fit enregistrer ses armes à l'Armorial Général de Provence en 1700 )

Source :Armorial Général de France - Charles D'Hozier 1700.

Signification des termes employés :

Azur (bleu),

Gueules (Rouge),

Donjonné (Surmonté),

Sommé (Surmonté),

Écartelé (Opposition en diagonale),

1&4 (Haut gauche et bas droit),

2&3 (Haut droit et bas gauche),

Rampant (Debout sur ses pattes arrières)

A noter dans la famille Gombert : Couronne de Marquis (*). Supports et cimier : trois lions d'or, accompagné de la devise.

(*) Du quel s'agissait-il ?

De Gombert Joseph-Marie de sainte Euphémie ?

De Gombert de (Bouc) Albertas ?

De Gombert de Dromon ?

(A) Le "vel" se retrouve dans la codification des : Le Poulchre Salomon, Beaumont Montblanc Hondis, Marcello, Garcin, Fougère, Gantelme, Bermond, Cipières, Aubert, Pons, Sauvan, Moustier, Venterolles, Castellan, Guers, EIguesier…

Pourquoi de telles disparités au sein de mêmes familles ?...

(*) Autre devise de "de Gombert":  Simplex et fidelis. — Blanquart de Bailleul. — De Gombert de Bailleul. (Candide & fidèle)

 

CHRONOLOGIE DU DÉPÔT DES ARMOIRIES

20 Novembre 1696. Premier Édit sur la Création d’un Armorial destiné à enregistrer la Noblesse. Recouvrement des droits de Finance pour l’enregistrement des Armoiries : Adrien Vernier

18 Décembre 1696 Arrêt. Charles d’Hozier prend les fonctions de Garde de l’Armorial de France

1er Février 1697 Arrêt. Délais donnés aux familles pour déposer et faire enregistrer les armoiries

19 Mars 1697 Edit ordonnant de rechercher ceux dont les blasons ont été volontairement supprimés ou effacés

3 Décembre 1697 Arrêt ordonnant aux familles de déposer leur blason et d’en payer les droits

1700 Jean Henri De Gombert fait enregistrer ses armes sur l'Armorial à Sisteron.

9 Mars 1706 Arrêt qui donne le Droit à Charles D’Hozier de réformer toute demande mal renseignée ou mal dessinée

26 Juin 1718 Arrêt décidant la fin du recensement de l’Armorial

1851 Un second Armorial constitué en parallèle par d’Hozier est remis à l’État. Cet exemplaire, JAMAIS diffusé, reste l'unique preuve de ce qui allait arriver pour les fraudes en tous genres qui se firent jour pour (et par) des familles peu scrupuleuses.

NB. L’armorial de Marseille comporte 1700 armoiries toutes origines confondues (Personnes, Communautés…)

Source : Google - Armorial de Marseille - Comte G De Montrgrand - 1865

LE SAVIEZ-VOUS ?

QUE SIGNIFIE LE MOT DE BLASON ?

" Il signifie une chose proclamée à son de trompe, & vient de l'Allemand Blasen; qui fignifie sonner de la trompe, parce qu'aux tournois ceux qui s'y allaient présenter, portaient une trompe pour appeller les gardes du pas, & pour leur présenter leurs armoiries pour marque de leur noblesse."

Source : Archive.org - Source raisonnée du Blason - Menestrier - 1754

AUTRE BLASON DÉCRIT POUR DÉSIGNER LES "GOMBERT". Information fournie par GENWEB (Ce blason n'a jamais été déposé officiellement. On peut se demander la provenance ou la signification des Trois Lys. Quand bien-même il aurait été déposé, il aurait pu être validé après enquête sur les origines. NB. Seuls les trois lys sur fond d'Azur peuvent être portés par la Famille Royale)

SOURCE : BnF - AUTEUR INCONNU - 5 NOVEMBRE 1754

DESCRIPTION & ORIGINE DES FLEURS DE LYS INCONNUE

ORIGINE INCONTESTEE DES MEUBLES SUR LE BLASON - TOUR & LION

La seule origine prouvée, est celle du blason que portait Ferdinand III

Ferdinand III, ou saint Ferdinand de Castille, était roi de Castille et de Tolède de 1217 à 1252, et roi de Léon et de Galice de 1230 à 1252.

Ce blason a été repris par La famille (Cadette) des BOURBONS

Ce blason a été augmenté en son centre par trois fleurs de lys sur fond d'azur (appartenance à la maison royale de France

A NOTER :

Les BOURBON n'ont pas déposé leurs armoiries dans l'Armorial d'Hozier

BLASON DE FERDINAND III

FERDINAND III - ROI DE LÉON & CASTILLE

SOURCE : GOOGLE - Armoiries d'Espagne surmontée de l'écu de lignée souveraine de France : LOUIS MARIE DE BOURBON ( 1777 / 1823 à Madrid) cardinal espagnol fils de l'infant d'Espagne Louis Antoine de Bourbon

ORIGINES CONTESTÉES

1 ) La Revue de Provence de 1839 mentionne la présence de trois fleurs de lys sur le blason des Gombert. Qu'ils soient présents au sommet ou en son centre ne peut être possible. Cette possibilité ne peut être le fait :

- Soit d'une appartenance à une lignée royale ; Lys d'or sur fond d'azur.

- Soit le fait d'un fait d'arme historique qui n'existe pas dans l'historique connu des Gombert.

2 ) L'Encyclopédie des familles nobles de France indique trois fleurs de lys en sommet sans mentionner l'origine.

A noter : une remarquable étude sur les origines supposées du lys (lis) dans les symboles de la royauté : Source : BnF - HISTOIRE ET THÉORIE DU SYMBOLISME RELIGIEUX AVANT ET DEPUIS LE CHRISTIANISME - T3 - Abbé Auber - 1871

 

Revue de Provence

Source : BnF - Tois lys sur blason de Gombert - Encyclopédie des familles nobles

PARFOIS, ON PARLE (ET L'ON REND COMPTE) SANS AVOIR VÉRIFIÉ.......

SOURCE : BnF - LA VEDETTE - 30 JUIN 1900

IRIS..... OU LYS ?

IRIS : La présence de cette fleur, signala à Clovis, roi des Francs, le gué sur le Rhin lui permettant d'échapper aux Goths. Reconnaissant, il adopta cette fleur comme emblème. L'iris devint " Fleur de Louis ", hommage aux prénoms de nos rois, et se transforma en fleur de Luce, puis de lys, symbole de la Monarchie.

Source :Google : Dictionnaire Bres

SECRET D'HISTOIRE

LE SECRET DES ARMES " PARLANTES "

Pour des raisons de pudeur, le texte proposé doit se lire de bas en haut, et de droite à gauche. On y trouvera l'étonnant parcours de l' origine des armes d'une famille.

.eilatI ne tnevuos is seétépér tnos es iuq senitsetni serreug sed enu tnadnep tios ,edasiorc enu tnadnep tios ellimaf al ed erbmem nu rus eérépo noitalitum euqleuq ed rinevuos ne sirp été a li’uq elbaborp trof tse li te ,mon ud noitatnesérper emmoc tnemeuqinu isiohc été sap a’n nosalb reilugnis ec euq elbamusérp tse lI .liamé emêm ed sruœc siort semra ses ed selapicnirp secèip siort xua éutitsbus a enoeloC ed nosiam al ,drat sulP .ertua’l ne nu'l ed sécrep selucitset ed seriap siort à ,selueug ed te tnegra’d ,épuoC : tneiaté semra seC .noaL ed elliv al ed euqilbup euqèhtoilbib al à ,8481 ne tiatsixe iuq tircsunam lairomra nu etatsnoc el euq isnia ,setnalrap seiriomra sed tiatrop ellE .inoilgoC tnemevitimirp tiaté li ; mon nos te semra ses égnahc a elle ,emagreB ed erianigiro tse enoeloC uo inoeloC ellimaf aL

Source : Google - Les Mystères du Blason de la Noblesse & de la Féodalité - H Gourdon de Genouillac - 1868

SOURCE : ARCHIVE.ORG

Armorial d'Hozier - Armoiries des "de Gombert"

Armorial d'Hozier : réalité ou complaisance ?

L'Armorial général fut dressé entre 1696 à 1710, en vertu de l'édit royal de novembre 1696, sous la supervision de Charles René d'Hozier (1640-1732), juge d'armes de France et généalogiste du roi.

L'Armorial général de France est un recensement héraldique ordonné par le roi Louis XIV en 1696, afin d'établir un registre général de toutes les armoiries en usage par les particuliers et les communautés publiques dans l'ensemble du royaume.

Il s'agissait d'en assurer la propriété exclusive à ceux qui les auraient déposées.

Il s'agissait aussi de produire une recette fiscale complémentaire.

L'Armorial comprend les blasons en couleur et les noms de quelques 120 000 personnes notables de France à la fin du XVIIe siècle, auxquelles s'ajoutent plus de 10 000 communautés civiles et religieuses. Près de la moitié des blasons n'ont pas de valeur historique. Soit 35 volumes manuscrits.

A noter que parmi les sources consultées, seul, Jean - Henry de Gombert a déposé officiellement son blason en 1700. Les autres de Gombert ont mentionné leur blason lors de l'nventaire. Les seuls blasons figurant parmi la totalité des armes collationnés par d'Hozier sont mentionnés ci-après. En otant les Gombert isolés, qui reprennent des armes propres à leur famille, il n'en reste que deux "de Gombert" sans rapport avec Alberon, et quatre " de Gombert " dans la continuité (au détail près de "Jaque")...

Aucune trace de dépôt par les autres Gombert, à ce jour ; si ce n'est qu'ils figurent sur l'armorial...

A consulter pour l'ensemble de l'oeuvre d'Hozier : https://www.chateauversailles-recherche.fr

Sources : Wikipedia & autres

Source : BnF

Armorial n° 15 : Languedoc Roussillon

Armorial n° 19 : Normandie Alençon

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Source : BnF

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 30 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

REÇU TYPE DÉLIVRÉ PAR LE ROI - SOURCE : GOOGLE

TARIF DES INSCRIPTIONS - SOURCE : GOOGLE - LES ARMOIRIES DE MARSEILLE - COMTE G DE MONTGRAND - 1865

FAUX & USAGES DE FAUX

" Nous avons pu constater un certain genre d'industrie exercée par des faussaires qui avaient acheté des brevets d'armoiries.

Soit que les noms des personnes auxquelles ils étaient destinés fussent restés en blanc,

soit qu'ils eussent été lavés par des procédés chimiques.

Ils les revendaient à des familles dont on avait auparavant écrit le nom sur les brevets.

Quelquefois ils étaient ainsi falsifiés par les personnes mêmes qui voulaient s'approprier ces armoiries. ( Voir le modèle de ces brevets donné ci-dessus ), Mais en comparant le brevet avec le registre officiel (*), on reconnaît aisément la fraude. "

(*) D'Hozier, avant de livrer les registres originaux, avait eu soin d'en faire faire une copie exacte et littérale qu'il conserva pour lui. Ce second exemplaire resta la propriété de la famille d'Hozier jusqu'en 1851, où la bibliothèque alors nationale, qui était déjà en possession des registres officiels acheta cette copie au dernier rejeton mâle de cette famille.

SOURCE : GOOGLE - LES ARMOIRIES DE LA VILLE DE MARSEILLE - COMTE G DE MONTGRAND - 1865

Blason des "De Gombert", communément admis par les armoriaux. "Ils resteront debout sous ma garde". Les armoiries primordiales de familles sont celles du Léon ibérique.

Armes d'un marquis "De Gombert" : "Je subsiste encore en regardant Léon et Castille" à noter la mention "TURRIL" au lieu de "TURRIS". Les tours sont inversées (écaretelées 2 & 3 par Th de Renesse). Les armoiries primordiales de familles sont celles de la Castille ibérique, car les lions (meubles & supports) sont lampassés de gueule (couleur de langue différente du corps, comme le Léon) rampants (debout sur pattes arrières) CE SONT AUSSI LES ARMES DES BOURBONS...(Hormis l'écu central d'appartenance à la couronne de France)

Principaux généalogiste d'armoiries

Nostradamus César (1553 - 1629 ), fils de Nostradamus Michel, astrologue (1503 - 1566)

Hozier 1696

Armorial de Maynier 1729 ( écrit d'origine sur Gombert (*))

De la Chenaye - Desbois 1774 (Histoire héroïque de la noblesse) 1776 Copie sur Maynier

Chevalier de Courcelles 1827 (enregistre Armoiries en 1700)

Gourdon de Genouillac 1860

Bessas de la Mégie 1865

De Renesse Théodore 1894

Icard Séverin 1933

(*) Nombre de généalogistes ont repris toute ou parties de ses écrits....

 

 

TROUBLANT !

L' Armorial d'Hozier réserve une surprise !...

Nous remarquons qu'une Famille Col(l)omb de Digne a fait inscrire par deux fois, ses armoiries, en s'inspirant de celles de Gombert.

( Castille & Léon y font référence......)

Source : Google - BnF - Armorial d'Hozier

A NOTER. La ville le Gramat (Lot) mentionne dans ses armoiries les mêmes meubles que ceux des Gombert dans des émaux différents L'origine est inconnue

 

 

DIFFÉRENTS BLASONS IDENTIFIÉS

1) JEAN HENRY DE GOMBERT (D'HOZIER) SEUL DÉPOSÉ OFFICIELLEMENT (Inversé)

2) JAQUE DE GOMBERT (D'HOZIER) (Inversé)

3) JOSEPH DE GOMBERT (D'HOZIER) (Inversé)

4) BLASON GÉNÉRALEMENT ADMIS

5) BLASON D'ORIGINE ESPAGNOLE

6) BLASON DE GOMBERT (BASE D'ENSEMBLE ESPAGNOLE) NON REPRIS PAR D'HOZIER

7) JEAN COLOMB (D'HOZIER) REPREND GROSSIÈREMENT LA BASE ESPAGNOLE

8) BLASON DE GOMBERT FOURNI, MAIS NON REPRIS PAR D'HOZIER

9) JOSEPH COLOMB (D'HOZIER) REPREND GROSSIÈREMENT LA BASE ESPAGNOLE

10) VILLE DE GRAMAT. BLASON NON REPRIS PAR D'HOZIER. MENTIONNE(RAIT) LES ARMES DES "DE CASTELNAU"

11) BLASONS DE COUPLE. A GAUCHE, EN 2 & 3, BLASON ÉCARTELÉ DES "DE CASTELNAU", NON DÉPOSÉ CHEZ D'HOZIER

PLUS ÉTRANGE ENCORE...

Ci-dessous, exemplaire  du Recueil de blasons, donné par

Jean-Pierre de Montchal à Charles d'Hozier, en 1651.

Ce blason, tel qu'il est défini comme appartenant à une FAMILLE, n'est pas repris dans le document défintif ou a été supprimé... Il a été transmis quarante cinq  ans AVANT la mise en place officielle du recensement.

Source : BnF

LE BLASON EST ATTRIBUÉ A UNE FAMILLE.. IL NE COMPORTE AUCUNE DEVISE DANS L'ARMORIAL...

ACTE DE RÉCIPICÉ, SIGNÉ PAR CHARLES D'HOZIER (NB. le fils) LE 24 AOÛT 1651

SYMBOLES DE NOBLESSES EN REGARD DES GOMBERT

1) HEAUME DE MARQUIS - 1651

Le blason est attribué à une famille. La référence à un individu précis n'est pas indiquée par J - P Montchal

2) HEAUME DE GENTILHOMME DE TROIS RACES

Le gentilhomme de trois races paternelles et maternelles portait son casque d'acier poli, taré de profil, la visière ouverte, le nasal relevé et la ventaille abaissée, montrant trois grilles à sa visière.

La famille n'est pas d'origine noble, mais a été anoblie.

3) COURONNE DE GRAND D'ESPAGNE - COURONNE DE MARQUIS

C’est la couronne qui représente ce titre noble. Cercle d’or enrichi de strass.

Le cercle est rehaussé de quatre pointes courtes, et sur les pointes quatre fleurons, trois d’entre eux sont vus. En alternance des fleurons sont quatre groupes de trois perles, dont seulement deux sont visibles, et en alternant les perles et les florons il y a une petite pointe (non représentée sur le blason des Gombert)

Les questions sont de savoir : 

Pourquoi une couronne de " Corona de Marqués " d'Espagne ?

Pourquoi cette similitude avec les armes des Bourbons ?

SOURCE : GOOGLE - MAISONS SOUVERAINES D'EUROPE - BOREL D'HAUTERIVE - 1860 (NB. L'absence de l'écu central aux trois lis sur fond d'azur)

ESPAGNE

FRANCE

Source : BnF - Dictionnaire héroïque de la noblesse de Provence 1776

Blason de Gombert seigneur de "saint Ginies"

MÉLANGE DES GENRES....

Voici une étrange découverte :

Le très sérieux Centre Héraldique de Rome (*) mentionne, en regard de la Famille Gombert, un blason qui n'a rien à voir avec la description qu'il en donne (celle déposée officiellement chez d'Hozier)

Le blason indique dans ses meubles trois merlettes (*) posées en chef (non seules), ainsi q'un croissant et trois hermines. Hors, trois merlettes posées en chef correspondent entre autres, à la famille GUIBERT (***). les autres meubles font références au parcours de la famille.

(*) https://www.heraldrysinstitute.com/

https://www.heraldrysinstitute.com/cognomi/Gombert/France/idc/671153/lang/es/

(**) A l'origine, il existe trois manières de représenter cet animal : le canard, la canette, et la merlette. La merlette est un canard de profil qui n'a ni bec, ni pattes.

(***) Source : BnF - Dictionnaire des figures héraldiques - T1 - Comte Théodore de Renesse - 1894

 

 

A GAUCHE CLASSIFICATION DE RENESSE, A DROITE, BLASON DES GOMBERT, DE L'INSTITUT DE ROME

Aliénation des biens par la Convention - Source : Google - Lois & Actes du Gouvernement T7. Ce ne sont pas toujours les révolutionnaires qui ont supprimés tous signes extérieurs de Noblesse (Fronton sculpté, vaisselles décorées, linges, carrosse, chaise à porteur....) Cette façon d'éradiquer a été faite antérieurement : 19 Mars 1697 Edit ordonnant de rechercher ceux dont les blasons ont été volontairement supprimés ou effacés - 3 Décembre 1697 Arrêt ordonnant aux familles de déposer leur blason et d’en payer les droits