Gombert.story

Blason d'origine

Il ne fait aucun doute que le blason mentionné par Nostradamus, était celui des Gomberts installés à Albaron.

Tous les indices convergent vers une famille venue depuis l'autre coté des Pyrénées : exil forcé, émigration volontaire ?... nul ne sait.

" En septembre 1464, les nobles accusent Henri IV, roi de Castille, de donner les offices publics à des individus de basse extraction. ils mettent aussi en doute la légitimité de l'infante Jeanne.  Une partie de la noblesse lui reste fidèle."

Certains prennent le parti de s'exiler...

A l'évidence, ce blason a une symbolique forte.

Il ne représente en aucune façon une quelconque histoire particulière à un individu : prononciation phonétique du nom, reconnaissance particulière d'un acte de bravoure (croisade)...

Par nature, et bien avant que la signification en soit complètement dévoyée par des nouveaux "nobles", des confréries..., le blason était en quelque sorte une forme de "traçabilité" de famille(s). Dans certains cas, deux blasons, ou plusieurs, pouvaient être réunis en un seul, suite à d'importantes unions (Cf. article en suivant)

Le blason des " Gomberts " (nous reprenons ici la forme écrite de Nostradamus), n'est qu'une réminiscence de la terre d'origine ; une façon de rappeler l'antériorité.

Les figures font référence à :

Un lion "rampant", représentant le royaume de Léon (en Espagne),

Une tour surmontée de trois tours, représentant le royaume de Castille, (en Espagne).

Au final, l'association des deux sera reprise sous la seule couronne de Castille.

Les figures sont placées aux mêmes endroits. Seules, les couleurs ont été changées.

On notera que :

- en aucun cas, l'Armorial d'Hozier ne fait référence à un blason relevant de royaumes attribué à une famille, autre que celui des Gomberts ......

- Plusieurs familles "Gombert" possédaient leur propres armes (Cf. diaporama suivant). Liste non exhaustive....

Blason de Castille et Léon

Blason des Gomberts

Blason par destination

Le blason est l’art d’expliquer par des termes propres, les marques de noblesse, de souveraineté et de dignités, autrement dit les armoiries.

 Les meilleurs écrivains les ramènent à trois principales, qui sont :

- les armoiries de famille, héréditaires et perpétuelles

Nota. les armoiries de famille comprendront :

Les armes de concession, formées de quelques pièces du blason d’un souverain et accordées en récompense d’une action remarquable ou d'un service éminent. La Pucelle d’Orléans reçut un lys dans ses armoiries, en souvenir de sa valeur, et comme un symbole de reconnaissance.

Nos rois concédèrent également des lys à un grand nombre de familles. En Provence, ou compte les Cambis, les Coradet, les Gilles, les Gombert, etc., qui portent cet emblème sur leurs blasons.

Les armes d'alliance et de substitution, qui sont celles ajoutées par une famille pour faire connaître les alliances contractées par un mariage, ou celles substituées par dona-tions ou clauses testamentaires. Généralement on imposait à l’adopté la condition de prendre les armes du donataire.

- les armoiries de souveraineté, particulières aux royaumes, états, villes ou terres titrés

- les armoiries de dignité, inhérentes à certaines fonctions

Les armoiries parlantes, formées de quelques figures qui font allusion au nom de celui qui les porte. Ce sont les armes les plus nobles et surtout les plus anciennes.

Source : BnF - extraits de la Revue de Marseille

Source : Google - Revue de Marseille 1850

Source : BnF - Le Magasin pittoresque 1834

Récapitulatif des armoiries des " de Gombert" données par les généalogistes

Descriptions des principaux blasons des Gombert.

1) Écartelé, aux 1 et 4 d'azur au lion d'or, aux 2 et 3 de gueules à la tour donjonnée de trois pièces d'or (*),

Devise : STABUNT, ME CUSTODE : "ILS RESTERONT DEBOUT, SOUS MA GARDE"

Source : L'État de la Provence dans sa noblesse T.2 1593 & Nobiliaire du Département des Bouches du Rhône 1863

2) Écartelé, aux 1 et 4 de gueules, à un lion d'or ; aux 2 et 3, d'azur à un château sommé de trois tours d'or.

Sources : Bnf : Recueil d'armoiries des Maisons Nobles de France - H. Gourdon de Genouillac. 1860.

Bnf : Noblesse de France Oscar de Bessas de la Mégie 1865.

D'autres mentionnent la présence :

3) D'un lys sur le blason des Gombert de Provence, concédé par le roi (arme de concession).

Source : La Revue de Marseille 1839.

4) De trois lys sur le blason des Gombert de Provence. D'azur, au lion d'or, écartelé de gueules, à un château d'or, sommé de trois fleurs de lis du même.

Remarque : la tour donjonnée de trois tours, est remplacée par un château surmonté de trois fleurs de lys.

Sources : Bnf. Grand Dictionnaire Universel du XIXème siècle - Larousse. Revue de Marseille - 1839.

Nostradamus décrivait en 1614, un blason des Gomberts d'Alberon (Arles) : d'Or au lion rampant, écartelé de gueules à une tour.

Source : Bnf. Histoire et Chronique de Provence.

A noter : Dans son Histoire Généalogique & Héraldique de 1827, le Chevalier de Courcelles mentionne une grande variété de blasons, tous liés à des "de Gombert".

(*) En 1933, seules, les familles de Gombert, originaires de Sisteron et d'Arles sont répertoriées porteuses des armes de Gombert (Tours et lions).

Source : Archives Ouest Provence - Armorial de la Provence & du Comtat Venaissin. Séverin Icard 1933.

Il y est ainsi répertorié deux blasons différents, attribués aux Gombert :

Formulation 1 Gombert de Sisteron :

" IX - d vel a 1247 a vel c - c 2117 a "

IX (écartelé 1&4 semblables - 2&3 semblables)

d (1&4 fond d'azur)

vel (ou alors)

a (1 & 4 fond or)

1247 (lion rampant à tête de profil non couronnée)

a (de couleur or)

vel (ou alors)

c (de couleur gueules)

c (2&3 fond de gueules)

2117 (une tour donjonnée de 3 tours, l'une à côté de l'autre. Celle du milieu plus haute)

a (de couleur or).

Rappel : " vel " : signification latine : "ou alors".

Il s'agit d'une possibilité de trouver, pour une même famille, des blasons identiques, avec des couleurs différentes (A)

Formulation 2 - Gombert d'Arles, seigneurs d'Alberon :

" IX - a 1247 c - c 2093 b "

IX (écartelé 1&4 semblables - 2&3 semblables)

a (1&4 fond or)

1247 (lion rampant à tête de profil non couronnée)

c (2&3 fond de gueules)

2093 (une tour non donjonnée crénelée)

b (de couleur argent).

Source : BnF - Armorial de Provence - Séverin ICARD 1933

Jean-Henri de Gombert, seigneur de Dromon et de Saint Genies, fit enregistrer ses armes à l'Armorial Général de Provence en 1700 )

Source :Armorial Général de France - Charles D'Hozier 1700.

Signification des termes employés :

Azur (bleu),

Gueules (Rouge),

Donjonné (Surmonté),

Sommé (Surmonté),

Écartelé (Opposition en diagonale),

1&4 (Haut gauche et bas droit),

2&3 (Haut droit et bas gauche),

Rampant (Debout sur ses pattes arrières)

A noter dans la famille Gombert : Couronne de Marquis (*). Supports et cimier : trois lions d'or, accompagné de la devise.

(*) Du quel s'agissait-il ?

De Gombert Joseph-Marie de sainte Euphémie ?

De Gombert de (Bouc) Albertas ?

De Gombert de Dromon ?

(A) Le "vel" se retrouve dans la codification des : Le Poulchre Salomon, Beaumont Montblanc Hondis, Marcello, Garcin, Fougère, Gantelme, Bermond, Cipières, Aubert, Pons, Sauvan, Moustier, Venterolles, Castellan, Guers, EIguesier…

Pourquoi de telles disparités au sein de mêmes familles ?...

 

Armorial d'Hozier - Armoiries des "de Gombert"

Armorial d'Hozier : réalité ou complaisance ?

L'Armorial général fut dressé entre 1696 à 1710, en vertu de l'édit royal de novembre 1696, sous la supervision de Charles René d'Hozier (1640-1732), juge d'armes de France et généalogiste du roi.

L'Armorial général de France est un recensement héraldique ordonné par le roi Louis XIV en 1696, afin d'établir un registre général de toutes les armoiries en usage par les particuliers et les communautés publiques dans l'ensemble du royaume.

Il s'agissait d'en assurer la propriété exclusive à ceux qui les auraient déposées.

Il s'agissait aussi de produire une recette fiscale complémentaire.

L'Armorial comprend les blasons en couleur et les noms de quelques 120 000 personnes notables de France à la fin du XVIIe siècle, auxquelles s'ajoutent plus de 10 000 communautés civiles et religieuses. Près de la moitié des blasons n'ont pas de valeur historique. Soit 35 volumes manuscrits.

A noter que parmi les sources consultées, seul, Jean - Henry de Gombert a déposé officiellement son blason en 1700. Les autres de Gombert ont mentionné leur blason lors de l'nventaire. Les seuls blasons figurant parmi la totalité des armes collationnés par d'Hozier sont mentionnés ci-après. En otant les Gombert isolés, qui reprennent des armes propres à leur famille, il n'en reste que deux "de Gombert" sans rapport avec Alberon, et quatre " de Gombert " dans la continuité (au détail près de "Jaque")...

Aucune trace de dépôt par les autres Gombert, à ce jour ; si ce n'est qu'ils figurent sur l'armorial...

A consulter pour l'ensemble de l'oeuvre d'Hozier : https://www.chateauversailles-recherche.fr

Sources : Wikipedia & autres

Source : BnF

Armorial n° 15 : Languedoc Roussillon

Armorial n° 19 : Normandie Alençon

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Source : BnF

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 30 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Armorial n° 29 : Provence

Source : BnF - Lys sur blason Gombert. Haut page droite - Revue de Marseille 1839

Source : BnF - Tois lys sur blason de Gombert - Encyclopédie des familles nobles

Principaux généalogiste d'armoiries

Nostradamus

Hozier 1696

Armorial de Maynier 1729 ( écrit d'origine sur Gombert (*))

De la Chenaye - Desbois 1774 (Histoire héroïque de la noblesse) 1776 Copie sur Maynier

Chevalier de Courcelles 1827 (enregistre Armoiries en 1700)

Gourdon de Genouillac 1860

Bessas de la Mégie 1865

De Renesse Théodore 1894

Icard Séverin 1933

(*) Nombre de généalogistes ont repris toute ou parties de ses écrits....

 

 

Source : BnF - Dictionnaire héroïque de la noblesse de Provence 1776

Blason de Gombert seigneur de "saint Ginies"