Gombert-story

Gombert-story

Château de la Parade

Il est mentionné comme propriété appartenant au Baron Odon de Samatan et de la Baronne, née Blanc Pradel (1).

La demeure y est clairement désignée sur le chemin de la Parade (2).

Les Samatan ont été créés barons par ordonnance du 30 janvier 1846 (3)

Leurs armes : d'azur au dextrochère de carnation, habillé de pourpre et tenant trois épis de blé d'or, chargé de trois croix de Comminges d'argent (*).

Support : deux lévriers d'argent, colletés d'or.

(*) Les Comminges d'origine (croix pattées), que l'on remarque sur le blason des échevins dans l'article suivant), ont fait place à des étoiles.

Devise des Samatan : " Conscience et confiance ".

Le Baron de Samatan, Chevalier de Malte, Ordre de Saint Jean de Jérusalem, offrit 100 francs lors du Jubilé sacerdotal du pape Léon XIII, en 1889 (4).

(1) Sources : Annuaires des Châteaux et des Villégiatures de France

(2) 43°21'37.4" N - 5°26"25.2" E

(3) Source : Nobiliaire des Bouches du Rhône - Gourdon de Genouillac & Marquis de Piolenc - 1863.

(4) Source Bnf. Ordres équestres pontificaux - 1889.

Le baron, Odon de Samatan, était parent par alliance du baron Jules de Gombert.

Louise de Samatan fut mariée à Jules, baron de Gombert, en 1863. Leur résidence à Marseille était située au 171 rue de Rome, actuellement Consulat Général du Sénégal (2020).

Ils vivaient à Marseille, mais aussi l'été, dans leur résidence (La Parade), sur les hauteurs de Château Gombert (au dessus du quartier de Palama)

Ils ne cachait pas leurs convictions royalistes, mais se mèlait rarement à la bourgeoisie et l'aristocratie locale.

Source Bnf. Annuaire des Châteaux

Source : Google - Situation actuelle

Inventaire des propriétés bâties

Inventaire 1935

171 rue de Rome

Source : BnF

Blason des Samatan

Source : BnF - La Provence artistique 1882

Échevins Famille Samatan - 1er sur ligne 3 - Les Comminges d'origine (croix pattées) seront remplacés par des étoiles

Chroniques mondaines 1890

Source : BnF

La cure des barons

Juillet 1907.

Les Barons Oddon de Samatan et de Gombert sont à Allevard les Bains, station thermale renommée (*) de l'Isère où ils font une apparition remarquée.

(*) Affections cutanées, scrofules, maladie de poitrine (**), anciennes blessures, rhumatismes chroniques, maladie de la peau, affections catarrhales.

(**) A noter que la Baronne de Gombert, née de Samatan est décédée en décembre 1890, suite à une fluxion de poitrine (congestion pulmonnaire), à Chambéry,...... distant de Allevard de 40 km.

Source : Bnf. La Vedette.

Il est à remarquer que les barons De Samatan et De Gombert ne possèdaient pas d'automobiles parmi les annales de l'Aristocratie et de la Noblesse française, répertoriées en Préfectures. Ils ne possédaient non plus de ligne téléphonique particulière (id. Montezan/Lombardon)

Source : BnF - Livre d'Or de Marseille - 1909 - Conseil Général des BduRh.

NB. Le trajet par train vapeur représentait une véritable expédition : Marseille/Gardanne/Aix/Pertuis/Volx/St.Auban/Sisteron/Veynes/Grenoble/Pontcharra/Allevard.

Temps moyen donné par la compagnie P.L.M : 7 h 22

Le centre thermal

Allevard les bains

Source : BnF - La Vedette

Allevard les Bains. Station thermale les plus courues de France. Arch. pers. 1896

Trajet au temps de la cure. Source : Coll. part.

Source : BnF - Liste des plaques minéralogiques de l'Aristocratie Française (partielle)

Lettres signalétiques départements & pays

LE CLOCHER DU VILLAGE

Le baron Oddon de Samatan fut l'un des donnateurs des cloches de l'église.

La cloche (n°2) est installée face du clocher tournée vers le centre du village. Elle est datée de 1889 avec comme devise ""VENI, SEQUERE ME" (Venez, suivez Moi).

Une anecdote est mentionnée dans la rubrique " L'église du village / Les cloches ".

Cloche position 2

En novembre 1861, La Baronne de Samatan et sa fille Gabrielle, mouraient de fièvres typhoïde - Source : Google - Revue de Marseille 1861