Gombert-story

Gombert-story

La Commune de 1871

La Commune de Marseille fut un mouvement insurrectionnel créé par solidarité avec celui de la Commune de Paris du 18 mars 1871.

Les armureries de la ville furent pillées, et des groupes de gens en armes avaient pris les destinées de la ville et de ses banlieues.

On estime à plusieurs milliers de fusils le nombre emporté.

Dans les campagnes, des Bataillons Rureaux s'étaient constitués ; tous armés.

Le 6 avril 1871, le désarmement des Bataillons est proclamé par le Général commandant l'État de siège de Marseille, Espivent de la Villesboisnet.

Les Rureaux sont prévus pour le 12 avril.

A Château Gombert, la 14ème Compagnie du 11ème Bataillon, dirigée par M.Rollandin récupèrait 48 fusils de guerre,

Ils furent remis par leurs détenteurs, sous couvert d'anonymat, garanti par l'armée régulière.

Plus de 30.000 fusils furent récupérés, accompagnés d'armes blanches de toutes catégories.

Source : Bnf. Commission de désarmement de la Ville de Marseille 1871.

La Commune de Marseille

SECRET D'HISTOIRE. La "BONNE MÈRE" CHANGE DE NOM...

Février 1871. Lors du soulèvement de la commune à Marseille, les insurgés essayèrent en vain de se faire ouvrir les portes du sanctuaire de ND de la Garde. Ils échouèrent devant l'énergique résistance de l'unique gardien. La position fut occupée au matin du 4 avril par la ligne et l'artillerie de l'armée de l'ordre.

Les canons, établis sous la croix, bombardèrent la Préfecture, principal et unique centre de l'insurrection, où les gardes civiques tenaient prisonnier l'amiral Crosnier, préfet des Bouches-du-Rhône.

Ce jour-là les catholiques marseillais comprirent que le salut leur était venu de la sainte colline ; les émeutiers le reconnurent à leur façon en donnant à la Vierge protectrice de Marseille le titre significatif de " Notre-Dame de la Bombarde ".

Source BnF - Notre Dame de la Garde - Abbé D Castellan - 1893