Gombert.story

Gombert.story

Coquilles saint Jacques

Leur " pouvoir " agissant n’a jamais été expliqué, mais il serait dû au fait que ces ondes entreraient en " résonance " avec les cellules vivantes.

La coquille Saint-Jacques est donc " utilisée " depuis des années pour purifier des maisons, des habitations, pour " recharger " en énergie certains objets et pour " dynamiser " l'air, certains aliments, ou de l’eau...

Elles sont fixées sur les murs des habitations.

Cf. Entrée de Château Gombert

Traverse des omnibus

Traverse des omnibus

Faire sant-miquéu (*)

(*) Déménager

Parmi les usages plus ou moins supersticieux en vigueur dans un certain nombre de familles qui vont occuper un nouveau logement, il est obligatoire que les premiers objets introduits soient :

La salière,

Les allumettes,

Un paquet d'herbes odoriférantes.

Malheur à ceux qui ne se soumettent pas à cet usage  ! Il ne peut que leur arriver des catastrophes.

Sources : Frédéric Mistral T2 843

Faire sant Miquèou.

Déloger. Déménager. Quitter un logement, en sortir ses meubles et les transporter dans celui où l'on va s'établir. Comme le 29 septembre est l'époque à peu prés générale où commencent et finissent les loyers des maisons en Provence, le nom du saint Archange que l'Eglise fête en ce jour, a été donné au déménagement qui est censé avor lieu ce jour là.

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Chauve-souris

Dans la vieille France, la chauve-souris, même si elle était crainte, était souvent placée dans les caves, les granges, les garages ou les greniers pour éloigner le mauvais œil !...

" Rato-panado : Chauve-souris. Espèce d'oiseau nocturne qui a les ailes membraneuses."

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Chemin de Château Gombert à Saint Mître

ARABRENO

Salamandre.

" Reptile qui est une espèce de lézard à longue queue, dont la peau tirant sur le noir est tachetée de mouches jaunes raprochées. Bien que certains auteurs croient que la salamandre n'a point de venin, néanmoins des gens de la campagne dignes de foi, assurent que soit par son souffle ou autrement, la présence de ce reptile dans une bergerie, y répand une contagion mortelle qui se manifeste d'abord sur l'animal qui en est le plus près , par un gonflement du ventre, suivi immédiatement de la mort, à laquelle n'échappe aucune bête du troupeau renfermé. La salamandre est aveugle et amphibie "

Source : Université de Toronto - Dictionnaire Provençal - Français. 1839 - J-T Avril

NB. Le texte n'engage que son auteur. Cependant, il a été constaté que l'alcaloïde projeté par la salamandre peut être fatal dans certains cas à un chiot ou un chaton (paralysie de la machoire ou suffocation par exces de salive)

Les grandes bergeries de Château Gombert (Jas de Carri...) y faisaient-elles références.....?

Conjurer la chenille

On jettait dans les champs les miettes du repas de Noël pour conjurer les chenilles qui rongent la luzerne :

" Uno brigo faï manja 'n pan "

Brigo : miette, débris

Source : Lou Trésor dou Félibrige T1 374 - F Mistral

Lagramuè

Lézardeau.

" Larmeuse. Petit reptile à quatre pieds, gris et noir, long de cinq à six pouces. Il va très-vite à la course. Il se tient à la campagne dans les trous des vieux murs.

Il a la queue double. Les gens du peuple le tiennent pour devin. "

Se dit aussi " Largamué "

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Matagot(s)

Chats sorciers qui enrichissent.

" Il est encore dans les campagnes des gens qui, croyant aux sorciers, attribuent à certains chats choyés, la vertu magique de procurer des richesses à ceux qui en prennent soin, et qui leur ont voué et leur donnent à manger la première portion des alimens qu'ils vont prendre

A leis matagots, vai douna à seis matagots : il a des chats sorciers , il va soigner ses sorciers."

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Quand le riz remplace le blé...

Dans les temps anciens, certaines pratiques signifiaient les voeux de bonheur.

Il en était une qui souhaitait le bonheur de chaque marié :

" Aqui tant i’a de gran de blad, tant de tèms sigués marida ! " (*)

Paroles que prononce la belle-mère en jetant du blé sur la coiffe de sa bru, quand celle-ci entre dans la maison de l’époux.

(*) Autant il y a là de grains de blé, Pour autant de temps soyez mariés !

O tempora o mores........

CATOYO.

Terme de jardinier, et d'agriculteur. Jaunisse.

Maladie contagieuse des plantes légumineuses, que l'on voit jaunir et dépérir chaque jour.

Leis fayooux an la catoyo : les plantes de haricots ont la jaunisse.

Lorsque les personnes du sexe passent dans les plants de légumes au temps de leurs purgations, elles procurent indubitablement la jaunisse à ces plantes.

On dit fig. et famil. d'une personne valétudinaire (*). " Qu'a la catoyo " : qu'elle va dépérissant...

(*) Personne à la santé chancelante

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Mosaïque jaune

ESTOUPADO

Cataplasme.

" Sorte d'emplâtre fait avec des étoupes, pour être appliqué sur la partie meurtrie ou affligée.

Leis estoupados dejhouver soun bouenos per leis macaduros : les cataplasme de persil haché avec du sel, sont excellens pour les meurtrissures. "

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

Goutto sereno

Goutte sereine

" Maladie qui cause subitement la privation de la vue, et que le vulgaire attribue aux effets de la lune sur les personnes qui, couchées dans les champs pendant les nuits d'été, ont les yeux tournés vers cet astre. "

Source : Dictionnaire Provençal - J-T Avril

ARJOOU

Orgeolet

" Bouton ou tumeur qui vient sur les paupières & qui ressemble à un grain d'orge, d'où vient son nom françois. Le provençal est peut-être une corruption de ce mot. Le peuple croit que ces boutons viennent aux yeux des personnes qui ont refusé quelque chose à une femme enceinte. Orgeolet : orgelet "

Source : Dictionnaire Provençal - Français - 1785

Pica la souco

.Superstition qui consiste à frapper sur un cep recouvert des habillements d'un enfant qu'on croit ensorcelé.

Source : Frédéric Mistral